|  |  | 

News Tests

Test : Caméra IP Dahua IPC-HFW5302C Full HD 3M de Pixels

IPC-HFW5300-dahuaAvec Hikvision, Dahua est un acteur majeur sur le marché de la vidéosurveillance. Avec près de 5 000 collaborateurs, dont 30 % exclusivement dédiés au R&D, Dahua propose des produits très innovants, utilisant les derniers standards technologiques. Les caméras de surveillance Dahua sont destinées essentiellement aux professionnels, et les canaux de diffusion se font exclusivement par des grossistes attitrés. Inondant le marché de la surveillance, de nombreux fabricants estampillent les caméras Dahua de leur propre marque… Revue donc sur la IPC-HFW5302C en version 3 mégapixels : une caméra qui ne déroge pas aux habitudes du fabricant Dahua, un produit au look soigné, doté d’une conception tout aluminium particulièrement robuste, d’une connectique de qualité, avec d’excellentes performances en termes de restitution d’image, d’installation et d’utilisation.

Particulièrement adaptée à la surveillance des établissements professionnels, la HFW5302C offre d’excellentes performances

Compatible PoE, et certifiée étanche IP66, l’IPC-HFW5302C est une caméra tube qui se démarque de la concurrence en raison de son large panel de fonctionnalités disponibles. Nous citerons son port PoE (Power over Ethernet) 802.3AF, indispensable de nos jours sur toute caméra digne de ce nom, ainsi que la présence de son système d’enregistrement audio qui peut s’avérer pratique dans certains cas. L’objectif, quant à lui, est motorisé (3~9 mm) pour la IPC-HFW5302C, et de type fixe (2,7~12 mm) pour l’IPC-HFW5300C. L’éclairage IR à LED intégrées offre une portée allant jusqu’à 30 mètres. Cette caméra de surveillance dispose d’un capteur Aptina CMOS 3 mégapixels 1/3 à balayage progressif, et prend en charge les normes de codage vidéo H.264 et MJPEG. D’autres fonctionnalités comme la fonction jour/nuit automatique, la compensation du rétroéclairage, le WDR numérique ou encore la réduction du bruit « 3D », permettent ainsi à l’IPC-HFW5302C d’offrir une image claire quelles que soient les conditions de luminosité… Avec des dimensions de l’ordre de 306 mm × 104 mm, l’IPC-HFW5302C ne rentre pas dans le segment des « mini bullet », et semble être plus à son aise pour des surveillances en environnement professionnel. Son poids de 1 025 grammes se justifie par la pléthore d’équipements intégrés de base. Enfin, la consommation se montre raisonnable avec environ 9 W pour la version à objectif motorisé et 7 W pour son homologue à objectif manuel. Pouvant être déployée dans une plage de température de fonctionnement comprise entre – 40 et 60 °C, l’IPC-HFW5300C s’avérera être à l’aise dans n’importe quel environnement.

Caméra réseau IPC-HFW5302C du fabricant Dahua : le diable se cache dans les détails…

dahua-IPC-HFW-5300C

De conception tout aluminium, l’IPC-HFW5302C inspire grandement confiance par la qualité de ses usinages ainsi que le choix des matériaux employés. La casquette pare-soleil en plastique permettra d’éviter tout risque de surchauffe et facilitera l’écoulement des eaux pluviales. L’indice IP 66 offre une protection contre la poussière mais également contre les projections puissantes d’eau (lance). Tous les joints qui assurent l’étanchéité de cette caméra sont parfaitement ajustés et d’excellente qualité : un gage de sérieux et de robustesse qui permettra à l’IPC-HFW5302C d’être déployée allègrement dans des milieux salins ou tout autre environnement sensible. L’installation se fera de manière aisée. La rotule offrant une rotation de 180° permet des réglages fins grâce à sa grande flexibilité, tout en apportant la possibilité de mettre la caméra dans des endroits relativement peu accessibles. Le blocage de la rotule s’effectue en toute simplicité à l’aide de deux vis BTR, dans le but de simplifier grandement l’installation par un seul opérateur. Enfin le gabarit de préperçage fourni se montre relativement pratique. On l’appose sur la surface qui recevra la caméra, et ainsi, on dispose d’un gabarit précis pour effectuer les trous de fixation. Solution très basique, mais ô combien efficace…

3 millions de pixels : un standard offrant de nombreux attraits en matière de qualité d’image avant l’arrivée massive de la 4K

Comparatif-resolution-camera

Dahua IPC-HFW5302C : bonne à tout faire et dotée d’une excellente polyvalence

L’IPC-HFW5302C est une caméra axée sur la polyvalence. L’impressionnante sensibilité du capteur sur une scène peu lumineuse, combinée à l’éclairage infrarouge, permet à cette caméra de faire des miracles dans des zones extérieures à très faible luminosité. Paramètres par défaut, mode jour/nuit réglé sur auto, les couleurs sont parfaitement équilibrées, ni trop chaudes, ni trop froides. Le basculement jour/nuit se produit au bon moment en mode automatique. Les 20 IPS (images par seconde) à la résolution maximum de 3 millions de pixels, soit 2048 × 1536, permettent d’afficher une image relativement fluide. L’angle de vue 86,5° offert par la IPC-HFW5302C, et de 82° pour la version à objectif fixe, offre un champ de vision particulièrement satisfaisant. Le rapport signal/bruit (SNR : signal-to-noise ratio) supérieur à 50 dB, garantit l’absence de bruit, et de ce fait, l’image est nette en toutes circonstances. La partie audio mérite qu’on s’y attarde quelques instants. Utilisant le traditionnel standard d’encodage G.711.A avec un taux d’échantillonnage de 8 kHz à 64 kbits/s, la fonction « micro » offerte par l’IPC-HFW5302C est tout juste convaincante. En milieu fermé, elle permettra éventuellement d’apporter un petit plus lors d’une levée de doute… Malheureusement, elle dévoilera rapidement ses limites et n’offrira pas les performances d’un vrai système de télé-interpellation… Enfin, le slot destiné à recevoir une carte microSD d’une capacité maximum de 64 Gb, permettra d’assurer un enregistrement de secours, qui malheureusement se complique en raison de l’accessibilité nécessitant le démontage partiel de la caméra… Une fonction discutable qui ne trouvera preneur que pour des applications spécifiques.

dahua-IPC-HFW-5300-C

Couplée au NVR Dahua, la fonction P2P simplifie grandement la vie des installateurs

Bien souvent, la configuration d’un système de vidéosurveillance se montre hasardeuse et devient un casse-tête bien complexe à résoudre, voire à déchiffrer pour certains ! Une redirection des ports peut devenir anecdotique et les FAI ne font rien pour arranger les choses avec des MAJ écrasantes. On citera Orange, qui avec sa V2 Pro, a offert à bon nombre d’installateurs des heures sur site en compagnie d’une thermos pour ouvrir les joies du WAN à nos chères caméras ! Avec le service P2P, Dahua contourne les tâches fastidieuses de configuration et permet depuis un simple QR Code la configuration de l’application smartphone DMSS. Jouissif ! Quant à SmartPSS, logiciel de supervision propre à Dahua pour ses caméras & enregistreurs, il offre une prise en main simple et intuitive. L’interface n’est pas traduite en français mais cela ne gène en rien l’utilisation. Les néophytes n’auront aucun mal à se retrouver dans le soft, les fonctions principales se trouvant sur l’accueil de SmartPSS…

Conclusion : la IPC-HFW5302C et ses 3 millions de pixels semble déjà dépassée…

Face au marché en pleine mutation qu’est celui de la vidéosurveillance, l’avènement du tout IP a considérablement accéléré le développement des produits de surveillance. Cette course à la haute définition ne se justifie pas toujours. Le niveau actuel est impressionnant et la généralisation du 4K risque encore de bousculer un peu plus nos exigences et nécessiter de moyens de stockage toujours plus gros. Cette caméra du géant Dahua n’est qu’une simple mise en bouche du potentiel de ce fabricant, ou plutôt du potentiel futur de la très haute définition. Étant en perpétuelle évolution, les caméras réseau n’en sont qu’à leurs premiers émois. Le train ne semble plus s’arrêter… Aussi fantasmagorique que cela puisse paraître, les fabricants proposent toujours à leur catalogue des solutions analogiques aux définitions tout simplement ridicules… Difficile à comprendre quand on sait que le 6K et ses 6560 × 3102 pixels sont déjà dans les boîtes… Ainsi, le futur Star Wars Rogue One prévu pour décembre 2016 sera tourné à l’aide d’une caméra ARRI Alexa 65 mm offrant la technologie 6K, à un rythme angoissant de… 2,6 To par heure !

test-camera-dahua-ipc-hfw-5302c-5300-full-hd-3m-pixels

REDACTION :

Féru des nouvelles technologies, tout en possédant une fibre « RetroGeek » je suis spécialiste depuis plus de 10 ans dans le domaine de la sureté électronique, autodidacte et perfectionniste avec moi-même, mon métier, au contact des hommes & des machines est la source de mes inspirations.

Related Articles

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre email ne sera pas visible à la publication. Les champs marqués d'un * sont obligatoires

Nom *

Email *

Site internet