|  |  | 

Dossier Innovation

Dossier : RFID & Vidéosurveillance associés dans le commerce et l’industrie

Dossier : RFID & Vidéosurveillance La vidéosurveillance s’associe à la RFID dans le secteur du commerce et de l’industrie.

La technologie RFID associée à la vidéosurveillance n’en est absolument pas à ses premiers émois. De nombreux logiciels de type « VMS Video Management System » sont à ce jour capable d’intégrer et de recouper diverses informations émanant des systèmes d’alarme, de vidéosurveillance ou de contrôle d’accès. L’avènement de l’analyse vidéo a tout de même légèrement brusqué ce petit « écosystème » en rendant les VMS de plus en plus complet, perfectionné, véritable assistant dans la prise de décision pour un opérateur et surtout véritable allié dans le domaine du marketing avec de nombreuses données exploitables. Dans notre article du 19 novembre dernier, nous présentions l’analyse vidéo* sous tous ses aspects – cf. Article Vidéosurveillance analytique. Ce savant mélange « 2.0 » d’analyse vidéo recoupé à des données commerciales émanant de la technologie RFID suscite un vif intérêt auprès de nombreuses entreprises souhaitant améliorer leur efficacité que ce soit en matière de lutte contre la démarque inconnue, le suivie constant de leurs produits/stock, l’optimisation dans la gestion des inventaires et des chaines de production. Ce mariage technologique de plus en plus plébiscité permet dans le domaine de la vente, la logistique, l’industrie, le milieu médical ou encore le domaine de l’aéroportuaire de suivre de bout en bout le parcours des produits/bagages et d’en optimiser le process. Cette association permet d’assurer une excellente traçabilité tout en assurant la protection des usagers tout comme celle des produits. Cette technologie permet également d’effectuer des levées de doute vidéo suite à une disparition d’objet, d’un vol, d’un problème technique sur une ligne de production ou toute autre application aux multiples possibilités. La vidéosurveillance associée à la technologie RFID a pour but d’optimiser grandement le « ROI » en optimisant fortement les pertes.

Comprendre pourquoi le mariage RFID & Videosurveillance sont synonymes de grande réussite

Aujourd’hui, les technologies de sécurité s’adonnent à de nombreuses autres taches en plus de leur prédisposition de base. L’époque où la vidéosurveillance n’était cantonnée qu’à apporter une protection singulière est révolue. De nos jours, la vidéosurveillance en plus d’apporter d’excellentes performances contre la démarque inconnue, est capable d’accompagner tout type de profession, de s’adapter à tout type d’application et de devenir un véritable outil dont il est souvent difficile de s’en passer. De nombreuses taches que la vidéosurveillance exécute avec brio. Dorénavant, l’analyse vidéo offre un niveau quasi spectaculaire en matière de détection, d’abandon d’objet, de reconnaissance faciale ou encore d’analyse de couleurs. Portée par l’avènement du tout IP, de nombreuses technologies on bénéficier d’un fort regain dû à une baisse des coûts, une qualité en nette hausse et des fonctionnalités encore il y’a une petite dizaine d’années, réservées à une élite…

Présentation de la technologie Radio Frequency Identification

La radio-identification plus connue sous le nom de RFID Radio Frequency Identification à vue le jour dans le domaine militaire à la fin des années 40. À cette époque la miniaturisation n’était pas légion et nécessitait une alimentation électrique à contrario des solutions RFID actuelles dites « passives ». La technologie RFID est une méthode qui permet de récupérer et de mémoriser diverses informations en utilisant des Tags RFID qui peuvent être intégrés dans de nombreuses applications allant du simple badge de contrôle d’accès en passant par l’identification des bagages en milieu aéroportuaire, l’identification des animaux (puces) à des applications plus élitistes tels le biomédical, l’identification des usagers et bien plus encore… Les données « exploitées » peuvent contenir une pléthore d’information allant du simple « matricule » de l’usager en passant par des numéros de série, références, code produit électronique (EPC) identifiant, provenance… En somme, une technologie particulièrement utile en industrie dans le cadre d’un suivi de la gestion des stocks.

Économiques, les Tags RFID sont déployés de manière exponentielle dans le secteur du textile, mais également du commerce, de l’industrie du médical. La RFID est un secteur en plein essor et devrait atteindre les 18 milliards de dollars d’ici 2026 [chiffre basé selon IDTech Ex Research]. D’ailleur, si l’on se réfère au chiffre, seuls 15% de ce marché est exploité à ce jour. Dans le domaine de la surveillance d’article, le standard EAS Electronic Article Surveillance prédomine encore la plus grande part du marché, mais devrait fléchir au cours de ces prochaines années, avantageusement remplacées par des solutions RFID, nettement moins obsolètes et embarquant de nombreuses données exploitables là ou l’EAS ne sert qu’à se prémunir du vol… De nos jours tout type d’objet peut bénéficier d’une puce RFID afin d’apporter une identification de manière unique et d’apporter un processus de contrôle tout au long de la vie du produit. Fender, fabricant de guitares en est le parfait exemple. Avec plus de 30 000 tags RFID apposés sur ses guitares, Fender est capable ainsi d’assurer un suivi constant de ses produits dans les phases de maintenance, mais également en cas de vol afin de « blacklister » un numéro. L’agroalimentaire est également plutôt enclin à s’équiper peu à peu d’une alliance RFID/Video. Les processus de fabrication, l’optimisation de la chaine de froid et la gestion des stocks s’en trouve largement facilité. Les étiquettes RFID sont également utilisées pour apporter une « authenticité » d’un produit, utile pour les objets de luxe. Pour résumé, la technologie radio RFID associée ou non à d’autre service permet et permettra d’offrir dans un futur proche de nombreux usages sans ou avec que peu de restriction.

Comprendre l’association de la RFID et de l’analyse vidéo

De nos jours, l’intégration au sein d’un seul et unique logiciel « Hyperviseur » de nombreuses technologies permet de recouper tout type de données qui peuvent être optimisées afin d’éviter la pléthore de nombreux flux d’informations « brut » peu exploitable et au final faisant perdre tout l’attrait susciter par ces technologies. Le mariage de la technologie RFID à la vidéosurveillance en est l’exemple parfait. La RFID permet d’identifier, mais ne permet pas de relever une anomalie avec une certitude formelle. La vidéosurveillance est ainsi capable de prendre la suite et d’attester de manière indiscutable les faits. Un produit ainsi « tagué » sur une chaine de production qui viendrait soudainement à disparaitre sera parfaitement identifié et horodaté, mais sans précision sur la nature de sa disparition. Sans preuve formelle, il sera difficile de qualifier en vol cette soudaine disparition. Associé à la vidéosurveillance, un simple contrôle sur le code produit électronique (EPC) contenu dans l’étiquette RFID permettra de « remonter » de manière intelligente une séquence vidéo permettant d’analyser la scène en détail. Les intégrations intelligentes entre la technologie RFID et la surveillance vidéo n’en sont qu’à leurs prémices. De nombreux corps de métiers peuvent bénéficier de ce type d’application. Le domaine pharmaceutique, le convoyage de fond, la surveillance d’œuvres d’art, le transport maritime, aérien, ferroviaire, ou encore le transport routier.

Et le Software dans tout ça ? : sans software peu d’intérêt à exploiter c’est deux technologies.

Ce type de technologie couplant habillement la RFID avec la vidéosurveillance ne présente que peu d’intérêt sans une partie Software particulièrement aboutie. La pléthore de logiciels, de fonctionnalités compliquées à exploiter viennent contrecarrer tout l’intérêt du mariage RFID/Video. Heureusement, de nombreux fabricants/éditeurs de logiciels ont pensé en amont à développer des solutions logicielles simples, accessibles à tous et capables de prendre en charge plusieurs dizaines de milliers de points RFID. Les alertes automatisées exploitants des données parfaitement horodatées permettent de suivre et de réagir de manière proactive à tout type d’anomalie constaté. Idéal pour le suivi des produits ou encore une gestion fine des inventaires, ce type d’association qui existe certes depuis quelques années devrait fortement croitre dans les années à venir. La réduction des coûts associés à l’uniformisation des solutions logicielles et bien sur l’IA toujours de plus en plus évoluée devrait démocratiser grandement ce type de solution.

videosurveillance-rfid-secteur-commerce-lindustrie-eas
REDACTION :

Féru des nouvelles technologies, tout en possédant une fibre "RetroGeek" je suis spécialiste depuis plus de 10 ans dans le domaine de la sureté électronique, autodidacte et perfectionniste avec moi-même, mon métier, au contact des hommes & des machines est la source de mes inspirations.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre email ne sera pas visible à la publication. Les champs marqués d'un * sont obligatoires

Nom *

Email *

Site internet

Commentaires récents

  • Bonjour Marc, Merci pour votre retour, c’est gentil et toujours appréciable ! Pour répondre à vos questions concernant le brouillage, je vous invite à faire un petit tour sur cet article : <a href="https://www.ass-security.fr/blog/etude-des-alarmes-sans-fil-brouillage-vulnerabilite-perturbation-433-ou-868-mhz/">Brouillage & Vulnérabilité des systèmes d’alarme</a> En cas de coupure courant, les systèmes d’alarme dignes de ce nom tiennent environ 24-48heures sur leurs propres batteries. Concernant le brouillage, n’hésitez pas à lire l’article, justement j’en parle. Il est possible toutefois de passer par des réseaux hors GSM de type LoRa ou Sigfox ce qui fera l’objet prochain d’un dossier consacré à ce type de technologie (les réseaux de transmission LPWAN). Encore merci pour votre commentaire ! Axel

    by Axel Dossier : Comparatif des alarmes maison sans fil certifiées - Quelle alarme sans fil choisir ?

  • Bonjour, Votre article est long et détaillé et pour ce travail de vulgarisation un grand merci :-) Pour moi néanmoins ce la soulève beaucoup d'autres question. Vous semblez favorisez la gamme powermaster de visonic qui présente apparemment d'excellentes caractéristiques. Pour tant celle-ci reste monofréquence et donc facilement brouillable,en quoi cette centrale semble plus sécurisée qu'une autre ? En effet j'imagine qu'une coupure de courant doublée d'un brouillage adéquat va rendre la centrale complètement inopérante. En fait à ce stade je m'étonne du peu d'inventivité des fabriquant d'alarme ...et notamment des centrales à changer de fréquence et/ou a prévoir de base un répéteur GSM éloigné de l'habitation. Un autre point elle ne possède pas de clavier déporté ce qui rends la centrale facilement identifiable et donc neutralisable rapidement. Merci d'avance pour vos précisions.

    by Marcvivi Dossier : Comparatif des alarmes maison sans fil certifiées - Quelle alarme sans fil choisir ?