|  |  | 

Innovation Test

Test : Caméra Thermique FC-Series du fabriquant FLIR SYSTEMS – Une caméra polyvalente

Test & présentation de la caméra de vidéosurveillance thermique FC-Séries du fabricant FLIR spécialiste en imagerie thermique

Les produits thermographiques FLIR possèdent une réputation dans le domaine militaire, la surveillance depuis le ciel, ou le maritime. Revue donc sur la FC-Series, la plus polyvalente des caméras FLIR du marché… Quelques années en arrière, les caméras thermiques pesaient plusieurs kilos, prenaient une place démesurée dans leur environnement, et financièrement parlant, était difficilement justifiable dans une installation autre que le domaine du militaire, l’industrie ou le carcéral. La gamme FC-Series de FLIR déroge à cette règle, en proposant un produit compact, très robuste et axé sur des performances de premier niveau … Le châssis, tout aluminium, de 3 mm d’épaisseur inspire confiance, et offre une grande rigidité tout en offrant une réelle légèreté. On le sait, les produits de vidéosurveillance thermique FLIR sont conçus pour durer ! Avec des dimensions soutenues de 282 x 129 x 115 mm et un poids de 2,2 kg, la FC-Series reste dans les standards.

La certification IP66 étanche à l’eau & la poussière de notre caméra thermique permet une grande liberté dans le choix de l’implantation de celle-ci. La finition concernant l’étanchéité est des plus soignée, les passages de câble dans des presse-étoupes assurent une grande pérennité dans le temps, laissant ainsi, toute l’électronique embarquée non exposée aux intempéries. Les caméras FLIR FC-Series, proposent un réchauffage intégré, qui permet de se sortir de toute mauvaise situation dû à une météo capricieuse ! Il est à souligner que les caméras FLIR, sont conçu pour travailler dans une plage de température comprise entre – 50 et + 70°, nos amis canadiens apprécieront ! L’aspect général du produit est un brin « Vintage » brut de coffrage, très industrialisé, mais ne l’oublions pas, une caméra thermique à peu de chance de se retrouver pour la protection de votre jardin !

Test FC-Series FLIR : Les caméras FLIR s’intègrent en toute simplicité sur une installation en coaxial ou en réseau RJ45

Possédant une garantie de 10 ans, la série FC-Series est un investissement qui se juge dans le temps. On apprécie grandement certains détails comme la spécification CEI attestant de la solidité du produit. Le capteur Microbolomètre non refroidi offre deux résolutions au choix, 320 x240 ou 640 x480 pixels, apportant une image claire & détaillée. UN large choix de lentilles, avec des focales allant de 7.5 mm à 35 mm permettent de s’acclimater à des installations nécessitant des détections sur de très longues portées. Le Zoom X4 motorisé et la mise au point automatique insensible à la luminosité permettent de procéder à des levées de doute efficace. Nous avons très fortement apprécié l’amélioration des détails embarquée par la fonction WDR – Wide Dynamic Range, une fonction qui apporte un net gain point de vue visuel.

Pré-équipé à la livraison d’un connecteur Ethernet PoE et d’une fiche BNC, les produits FC-Series, permettent de s’intégrer facilement au sein de toute installation déjà existante. Le standard OnVif 2.0 finalise la boucle, et permet l’intégration simple et rapide au sein de n’importe qu’elle VMS déjà existant, tel que Genetec, Myrasis, les plus connus, pour ne citer qu’eux. Les produits FLIR sont initialement des produits à usage militaire / défense / stratégie. Cette série FLIR est plus orientée industrie, surveillance traditionnelle, mais ne renie pas à ses origines. Il est à souligner que les produits FLIR qu’il soit de type militaire, maritime, ou plus orientés « protection des entreprises », utilisent les mêmes standards concernant les tests. Les caméras FC-Series sont équipées d’un traitement & revêtement des plus résistant sur l’enveloppe de la caméra, un savoir-faire unique jalousement gardé par FLIR (on a insisté pourtant !).

Test FC-Series FLIR : Une caméra relativement simple à mettre en service et performante avec une sensibilité de 0.05°C

Livrée dans une mallette estampillée FLIR du plus bel effet, c’est très rapidement que nous profitons de notre FCS sur notre réseau TCP/IP. Le premier démarrage se veut rapide, et le processus d’installation instantané. L’interface est claire et relativement simple. Les ajustements sont accessibles en un clic, de nombreux « presets » permettent de s’affranchir de longues heures d’ajustements. Qui a dit que les caméras thermiques étaient complexes à prendre en main ? En temps réel depuis notre navigateur Web, nos paramètres sont pris en compte. Nous nous délectons, en voyant que la chaleur émise par le convecteur de notre bureau apparaisse discrètement à notre écran. Chaque variation de température offre un contraste différent à l’écran, telle est le principe de l’imagerie thermique. La sensibilité des caméras FLIR peut aller jusqu’à 0.05°C, une valeur qui atteste de la très grande précision des produits FLIR.

En extérieur, nous avons jugé des performances de la série FC sur des portées d’environ 100 m, dans des conditions météorologiques à base de brouillard, de nuit avec une végétation abondante. Dans ce genre de situation, une vidéosurveillance traditionnelle offre des performances très dégradées inexploitables. Très souvent, l’infrarouge ne permet pas un éclairage de la scène sur de si longues portées, et la détection d’individu devient tout bonnement impossible. Les caméras FLIR pâlies les lacunes de la vidéosurveillance traditionnelle.  Franck Carette nous expliquait dans notre interview que l’imagerie thermique était souvent complémentaire, dans notre cas, elle prend tout simplement le relais sur la vidéosurveillance traditionnelle en stand bye dans ce type de conditions. Notre cible est largement détectée à 80 m et à l’aide d’un VMS, qui offre la possibilité de générer une alerte ou une alarme. Les combinaisons sont multiples.

Test FC-Series FLIR : une caméra thermique performante lorsque couplée à de la vidéosurveillance analytique

Notre caméra FLIR ne se cantonne pas uniquement à apporter une vidéosurveillance passive, mais trouve tout son intérêt couplé à une solution de vidéosurveillance analytique. Nos tests on pu démontrer une très grande fiabilité d’usage. Nous avons défini une taille de cible à détecter, et ainsi, avons pu faire parfaitement faire la distinction entre un simple animal et un humain. À l’avenir, la vidéosurveillance thermique pourrait se généraliser et apporter une alternative très efficace au classique barrières infrarouge, clôture enterrer, ou tout autre système de détection extérieure.

Nous avons grandement apprécié la qualité « industrielle » de la série FCS, la prise en main simple & intuitive, la finition du produit en lui-même et bien sûr, sa qualité à l’usage. FLIR tient à soigner son image de marque, son soutien aux installateurs & intégrateurs. Nous avons été ravis de leur solution RAVENS qui planifie l’installation de ses produits, à travers une interface utilisant des cartes Google Map. La couverture de détection est visible, et ainsi, les zones mortes peuvent être définies à l’avance. RAVENS procède à tous les calculs, et offre une très grande fiabilité dans les données collectées. Le niveau de précision au mètre prêt permet d’apporter une solution des plus détaillée au client final.

Test FC-Series FLIR : Conclusion, l’imagerie thermique devrait se généraliser dans les prochaines années grâce à l’IA

Nous avons l’ultime conviction que l’avenir fera que l’imagerie thermique sera de plus en plus plébiscitée épaulée par l’arrivée imminente de l’intelligence artificielle dans le domaine de la vidéosurveillance. Jadis destinée à quelques rares sites de défense ou issue du  militaire, elle tend à se généraliser au sein de plus petites infrastructures. Possédant d’excellentes propriétés pour la détection de cible, elle reste, à notre humble avis plus destinée à des applications de détection, et non d’une identification précise. Dans le cadre d’une protection de jour en magasin, la vidéosurveillance traditionnelle aura largement le dessus. Les zones isolées nécessitants de longues portées de détection trouveront  un intérêt non négligeable à s’équiper de système d’imagerie thermique. Dans les années à venir, l’imagerie thermique pourrait voir sa tarification revue à la baisse grâce en partie, à l’arrivée d’acteurs majeurs de la vidéosurveillance tels Dahua ou Hikvision.

test-camera-thermique-fc-series-du-fabriquant-flir
REDACTION :

Féru des nouvelles technologies, tout en possédant une fibre "RetroGeek" je suis spécialiste depuis plus de 10 ans dans le domaine de la sureté électronique, autodidacte et perfectionniste avec moi-même, mon métier, au contact des hommes & des machines est la source de mes inspirations.

2 Comments

  1. Juliette

    Je vous remercie de ce test. J’hésitais avec un Fluke ou une caméra Chauvin Arnoux, mais il semble que ce modèle soit plus intéressant

    • Axel

      Sans hésitation, Flir reste le numéro 1 incontesté en imagerie thermique.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre email ne sera pas visible à la publication. Les champs marqués d'un * sont obligatoires

Nom *

Email *

Site internet

Commentaires récents

  • comment faire pour changer les piles de la sirene exterieur pour alarme Mgellan 6250

    by Legay Michel Test : Alarme sans fil Paradox Magellan MG6250 certifiée <br> « EN 50131 »

  • Merci beaucoup pour cet article qui m'a dissuadé d'activer l'UPnP de mes cameras... mais c'est tout de même un hard à configurer !

    by SAINT-VINCENT Gilbert Dossier : Sécurité et vulnérabilités des technologies P2P, UPnP & Telnet en milieu IoT