|  | 

Dossier

Dossier : Types de transmissions utilisées pour les systèmes d’alarme – RTC/2G/IP…

Dossier : les différents moyens de transmissions utilisées dans le domaine des alarmes

Les technologies de transmission ont évoluées de manière assez spectaculaire depuis quelques années… Nous ne reviendrons pas sur le balbutiement de leurs débuts ni même de leurs premiers émois, mais nous nous focaliserons uniquement sur les moyens de transmission actuellement utilisés par les systèmes d’alarme. Certaines technologies de transmission sont ô combien vieillissantes de nos jours, mais méritent tout de même que l’on s’y attarde ! L’avènement de l’IP et du tout connecté a révolutionné la transmission des événements, à quel prix et surtout à quel niveau de sécurité ? En plus de protéger vos biens, les systèmes d’alarme, se doivent aussi de disposer d’une protection sans failles. Les nouvelles technologies, on malheureusement démocratisées de nouvelles méthodes de cambriolage, moins brutales que dans les années 90′, bien plus subtiles, une guerre 2.0 à base de Jammer ou autre brouilleur GSM, ou encore par attaques informatiques par réémissions de signaux radio est à des années lumière de l’abondance de mousse polyuréthane dans la sirène dans le but de la neutraliser… Dans ce dossier, nous aurons donc l’occasion de revoir en détail les différents moyens de transmissions de nos chers systèmes d’alarme. Des technologies pour certaines, vieillissante qui devraient se renouveler dans les prochaines années.

Transmissions des systèmes d’alarme : La transmission RTC, vieillissante, basique, mais tellement fonctionnelle !

La transmission des alarmes par connexion dite RTC pour Réseau Téléphonique Commuté ou PSTN, est la solution la plus traditionnelle, la plus fiable sous certaines conditions, sans pour autant, être la plus sécurisée… Si nous pensons 20 ans en arrière, point de GSM ou d’IP, seule une bonne vielle ligne RTC/PSTN acheminait les communications. La transmission analogique emprunte le réseau public RTC à l’aide de lignes aériennes ou en liaison radio pour acheminer la transmission des alarmes vocalement sur divers numéros, ou directement  vers un centre de télésurveillance. Celle-ci est simple à mettre en pratique, ne coûte rien et offre une fiabilité non négligeable. Il est très souvent judicieux de dédier une ligne exclusivement pour l’usage du système d’alarme. C’est un transmetteur analogique qui se chargera d’acheminer les communications vers une station de télésurveillance en utilisant des protocoles de contact tels que SIA ou ContactID.

Cette solution relativement fiable et indispensable en entreprise ne fait pas l’unanimité auprès des particuliers. En effet, très souvent la connexion RTC est utilisée à travers un transmetteur vocal, qui retranscrit en clair les événements. Ce genre de configuration présente un défaut majeur, la sécurité. En cas de coupure de la ligne téléphonique, toute communication est définitivement perdue offrant au potentiel intrus, une belle brèche exploitable… Il est à souligner que les transmissions téléphoniques subissent également des pannes naturelles. Les réseaux téléphoniques datant, leurs connectiques sont malheureusement sujettes à l’oxydation, résultant ainsi de diverses coupures qui dans certaines régions, sont assez fréquentes. Les centres de commutation local peuvent également être la source des pannes. Pour conclure notre partie RTC, la transmission téléphonique doit pour un maximum de sécurité, travailler essentiellement à l’aide d’un transmetteur GSM/GPRS de secours. Seul ce mode opératoire, ou l’usage de services de télésurveillance permettent de garantir une fiabilité en matière de transmission.

Transmissions des systèmes d’alarme : Transmission GSM/GPRS, sous certaines conditions, la plus sécurisée

Offrant des qualités de transmission plus rapides, une excellente stabilité  et un déploiement dès plus simple, la transmission cellulaire dite GSM/GPRS offre des fonctionnalités identiques face aux traditionnelles lignes analogiques RTC. Fonctionnant sur le principe « nid d’abeille » à l’aide d’antennes relais réparties sur tout le territoire en petite zone (cellules), la transmission GSM apporte en complément du RTC, l’envoi de SMS, la transmission DATA pour le GPRS. La ligne GSM/GPRS est très souvent plébiscitée du grand public pour les systèmes d’alarme sans fil. Réputée très fiable voir inviolable, avec un chiffrement des données en 128 bits (MD5/A5/3) et 256 bits (AES) en mode GPRS, il est incongru de se fier à cette réputation…

Comme tout réseau sans fil, la transmission GSM peu très vite se montrer vulnérable. Le principal mode opératoire pour la neutralisation des transmissions cellulaires reste le brouillage réseau à l’aide d’un Jammer, empêchant ainsi toute émission de communication. Bien qu’idéal pour les sites non desservis par ligne traditionnelle analogique, la transmission GSM est parfaite pour prendre le relais en cas de défectuosité sur une ligne classique, mais en aucun cas doit se subsister à une ligne RTC. Les alarmes dignes de ce nom tels que les produits Paradox, UTC Fire & Security,  Visonic ou Honeywell détectent toute tentative de brouillage et se mettent instantanément en autoprotection… Pour clore, il est à souligner que les cartes Sim existent sous deux principaux formats qui requièrent une certaine attention. La première de type classique sous 3,3V est le modèle le plus répandu. Le second modèle, plus récent et moins diffusé est de type UICC (Universal Integrated Circuit Card) fonctionnant sous une tension de 5,5V. Ce second modèle est principalement utilisé pour des applications utilisant l’authentification NFC.

Transmissions des systèmes d’alarme : M2M – Machine To Machine, révolution avec l’avènement du tout connecté

Marché en pleine mutation, l’offre M2M ne révolutionne pas proprement dit les communications GSM/GPRS… Elle comble simplement certaines faiblesses des offres traditionnelles principalement au niveau de la  compatibilité. Le M2M pour Machine To Machine est idéal pour les systèmes d’alarme professionnel ou solutions nomades orphelines de toutes transmissions. Palliant le classique problème d’incompatibilité des offres GSM avec un système d’alarme, les solutions M2M sont orientées pour les machines comme leur nom l’indique. Ainsi, l’offre proposée est totalement personnalisable et calibrée à l’usage souhaité. La quantité de Data ou SMS est paramétrable selon l’abonnement.

L’autosurveillance de sa ligne est faisable avec la possibilité d’être alerté en cas de dépassement ou activité suspecte. D’autres fonctions toutes plus intéressantes les unes que les autres, viennent s’adjoindre aux offres. Le M2M distribué au grand public est très récent et ne demande qu’à se généraliser. Le M2M assure un fonctionnement permanent de ses offres. Il est toujours bon de savoir que dans leurs contrats, les principaux opérateurs historiques stipulent en clair qu’une communication doit être établie uniquement entre deux personnes, et non d’une machine à un téléphone… Les opérateurs n’hésitent plus à geler les communications, vous privant ainsi de toute transmission au bout de quelques mois. Le M2M est vraiment exclusivement dédié à la transmission Machine to Machine. Malgré la jeunesse de cette technologie qui n’est qu’à ses premiers émois, le M2M est sans hésitation, l’avenir pour toute communication ou transmission d’événements d’une machine à l’homme.

Transmissions des systèmes d’alarme : Communication IP, un excellent moyen de superviser votre système d’alarme

Très récents, les systèmes d’alarmes ou de vidéosurveillance raccordés sur le réseau font partie des bonus ou plutôt des options de confort. Prendre le contrôle de son système d’alarme pour procéder à des mises marche, vérifications, activations à distance de fonctions domotiques ou confirmation de détection à la suite d’un déclenchement font partie des solutions offertes depuis une application dédiée sur votre smartphone, ou tout simplement depuis un navigateur web. Gratuites, les transmissions entre un système d’alarme et un point d’accès offre presque toutes les fonctionnalités qu’offrirait une transmission RTC, GSM ou M2M.

Malheureusement et bien trop souvent, les déconnexions intempestives & reboot incessants des box ne permettent absolument pas d’utiliser une transmission IP en toute sérénité. La transmission IP servira essentiellement pour une supervision, un contrôle de votre système. Cette solution ne peut s’affranchir d’une communication RTC ou GSM. Les données qui transitent sont évidemment bien plus vulnérables qu’une classique ligne analogique. Bien qu’offrant de plus en plus de sécurité dans leurs applications (chaîne de 24 caractères, login, mot de passe), c’est avec tout de même un peu pragmatisme (soyons réalistes!) qu’il faille se rendre à l’évidence que les données qui transitent sur le Web restent vulnérables quel que soient les méthodes de sécurisations utilisées.

Tableau comparatif des différentes solutions de transmissions

  • Critères sélectifs
  • Fiabilité & pérennité de la technologie
  • Sécurité physique et des données transmises
  • Coût final d'exploitation (matériel + abonnement)
  • Ligne téléphonique traditionnelle RTC
  • Infrastructure vieillissante sujette à des déconnexions

  • Très bonne si couplée à du GSM et / ou Télésurveillance

  • Transmission gratuite hors abonnement France Télécom

  • Ligne cellulaire mobile GSM/GPRS
  • Très bonne sous réserve d’une bonne couverture 2G/3G/4G

  • Absence de câblage physique & Cryptage MD5/AES A5/3

  • Relativement abordable de nos jours même en M2M

  • Connexion IP en Ethernet sur réseau local
  • Sujette à votre connexion internet / Reboots fréquents

  • Très bonne selon les fabricants d’alarme NF&A2P

  • Transmission gratuite hors abonnement opérateur

Conclusion, l’IP & les offres M2M sont incontestablement l’avenir de la communication des machines connectés

Sur des questions de sécurité et de fiabilité, la transmission sur un réseau RTC avec en secours une communication GSM est évidement le Graal en matière de protection. L’IP et le GSM sont quant à eux l’avenir sans hésitations. Il s’agit des solutions offrants le plus de confort & de souplesse à l’utilisateur. Simples à déployer et rendant (enfin !) convivial un système d’alarme, de plus en plus d’utilisateurs utilisent ces deux méthodes de transmission pour profiter pleinement de leurs équipements de sécurité. La tendance au tout connecté est véritablement, l’avenir des équipements de sécurité.

La sécurité de leur système n’est pas pour autant compromise. Le lobbying des médias fait que nous sommes tous sensibilisés (rire) aux techniques premières de sécurisation de nos données sur le Web. Malheureusement, combien d’installateur ou d’utilisateur laisse encore les classiques Admin Admin ou 1234 – 1234 dans les systèmes d’alarme ou de vidéosurveillance déployés chez le client ? Beaucoup … Il s’agit d’une fatalité, d’une triste réalité à laquelle, nous installateurs d’alarme sommes confrontés au quotidien. Une tendance qui finira par fatalement engendré une pléthore d’attaques sur le web.

types-de-transmissions-utilisees-pour-les-systemes-dalarme
REDACTION :

Féru des nouvelles technologies, tout en possédant une fibre "RetroGeek" je suis spécialiste depuis plus de 10 ans dans le domaine de la sureté électronique, autodidacte et perfectionniste avec moi-même, mon métier, au contact des hommes & des machines est la source de mes inspirations.

2 Comments

  1. Gérard08

    Merci pour toutes ces informations ! Les systèmes d’alarme sont vraiment devenus complexes et il est bon de garder ces réflexions à l’esprit pour bien orienter l’innovation. Super article !

  2. Maxmax6969

    Très bon article bien détaillé. En tant que concepteur et installateur de systeme ainsi que telesurveilleur je vous confirme que la meilleure combinaison est l’IP+GSM (M2M). L’ip est indispensable pour superviser le systeme et la telemaintenance meme si maintenant c’est possible en 3G et 4G et le GSM est tres important pour secourir la transmission. Mais bon on ne peut pas empecher quelqu’un de penetrer et avec une coupure courant + brouilleur GSM la transmission ne partira jamais en telesurveillance. Mais le RTC n’est plus envisageable aujourd’hui car les opérateurs le supprime et il aura totalement disparu d’ici 1-2 ans. Donc un systeme sur a 100% n’existe pas c’est pourquoi on utilise des sirenes puissantes + fumigenes ou gaz irritant car la meilleur dissuasion pour des intrus c’est de les gêner sur place

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre email ne sera pas visible à la publication. Les champs marqués d'un * sont obligatoires

Nom *

Email *

Site internet

Commentaires récents

  • Très bon article bien détaillé. En tant que concepteur et installateur de systeme ainsi que telesurveilleur je vous confirme que la meilleure combinaison est l’IP+GSM (M2M). L’ip est indispensable pour superviser le systeme et la telemaintenance meme si maintenant c’est possible en 3G et 4G et le GSM est tres important pour secourir la transmission. Mais bon on ne peut pas empecher quelqu’un de penetrer et avec une coupure courant + brouilleur GSM la transmission ne partira jamais en telesurveillance. Mais le RTC n’est plus envisageable aujourd’hui car les opérateurs le supprime et il aura totalement disparu d’ici 1-2 ans. Donc un systeme sur a 100% n’existe pas c’est pourquoi on utilise des sirenes puissantes + fumigenes ou gaz irritant car la meilleur dissuasion pour des intrus c’est de les gêner sur place

    by Maxmax6969 Dossier : Types de transmissions utilisées pour les systèmes d'alarme - RTC/2G/IP...

  • J'ai eu pendant presqu'une décennie une alarme Visonic Powermax Pro (avec Powerlink 2 puis 3). Je ne sais pas ce que vaut la Powermaster actuelle, mais j'espère qu'ils ont vraiment progressé tant l'alarme de Visonic a pu m'exaspérer fréquemment. Entre autres du harcèlement non-stop, généralement en pleine nuit, pour remplacer l'une ou l'autre batterie. C'est toujours un plaisir d'aller chercher l'escabeau vers 4h du matin pour démonter un capteur (qui vous aura au passage gratifié de multiples alertes d'auto protection). On peut aussi parler de l'usine à gaz que c'est d'installer et configurer cette alarme, la palme à la configuration du module Powerlink 3, qui n'est absolument pas documenté convenablement par le constructeur, et qui est totalement hallucinante dans la difficulté que cela peut représenter. Pas de possibilité non plus de programmer le mode périmétrique de manière automatique pour la nuit. Pas de suivi et de maintenance de la centrale par le constructeur. On a la version du firmware que l'on a lors de l'achat, et aucun moyen de mettre à jour. Le constructeur sort de nouveaux capteurs/périphériques mais seulement compatibles avec les centrales au firmware le plus récent. Une fois le produit payé, vous êtes littéralement abandonné par le constructeur. Alors je suis passé sur Ajax. Et là, je suis passé d'un coup d'une alarme de technologie des années 90 (début hein), à un truc ultra moderne, sexy, design, SIMPLE, entièrement installable et configurable avec un simple smartphone. Plus d'afficheur LED 1 ligne avec 4 touches de clavier pour tout faire. Les ukrainiens ont carrément ringardisé toutes ces vieilles alarmes d'électroniciens (qui tentent vainement de rentrer dans la modernité en bricolant des apps smartphones codées avec les pieds et en rajoutant des surcouches logicielles sur des bases techno préhistoriques). Il est cependant probable (et regretable) que le destin d'Ajax soit d'être racheté par un concurrent mastodonte, qui finira par vider de sa substance cette formidable dynamique, et laissant sur le carreau tous les clients actuels d'Ajax. C'est à mon sens le défaut principal de ce système (bien plus que l'absence de la très franco-française qualif NFA2P) , dont la pérénité peut être questionné. En espérant que je me trompe sur ce point, longue vie à Ajax...

    by Julien Yan Dossier : Comparatif des alarmes maison sans fil certifiées - Quelle alarme sans fil choisir ?