|  | 

Test

Test : Caméra 2,5 K IMOU Cell 2 | Une caméra couleur 100 % sans fil relativement performante !

Test & avis sur la IMOU Cell 2 | Une caméra de surveillance Wifi Ultra HD 2,5K 100% sans fil !

— Article rédigé suite à une collaboration avec Imou — Sur le segment ultra concurrentiel des caméras 100 % sans fil autonomes, nombreux acteurs de la sécurité se partagent les places du marché avec des inégalités marquées les opposant fortement entre eux… Une fracture s’appuyant principalement sur un modèle économique ou la R&D semble plus séduite par la couche applicative, au détriment d’une partie hardware qui en pâtit quelque peu… Avec un marché des semi-conducteurs particulièrement sous tension, il y a fort à parier que l’industrie des produits électroniques restera dans cette logique sur une durée hélas, indéterminée… Le secteur de la vidéosurveillance sans fil se porte toutefois extrêmement bien, dopé par l’engouement des utilisateurs pour la Smart home, les enjeux sécuritaires en perpétuelle hausse et cette simplicité d’installation quasi outrancière, pour ne pas dire indécente (!) facilitant le déploiement d’équipements en environnement résidentiel (merci la technologie P2P !). Pourtant malgré cette démocratisation, un vent âpre semble souffler sur les fabricants de caméras de vidéoprotection restant bien trop souvent sur leurs acquis de longue date, en proposant des produits de sécurité aux performances parfois désuètes… Nous sommes en 2022 et les définitions figées en 1080p (1920 x 1080 pixels) sont légion, là ou en environnement professionnel, les caméras de surveillance tutoient allègrement les 4 millions de pixels voir, l’Ultra HD 4K pour les meilleurs élèves. Avec sa Cell 2, Imou recolorise quelque peu le paysage de la vidéoprotection résidentiel 100 % sans fil, en proposant un produit de surveillance s’appuyant sur des caractéristiques modernes, à base d’intelligence artificielle, d’usage des bandes Wifi 2,4 GHz et 5 GHz, de fonctionnalité de conversation bidirectionnelle « Full Duplex », tout en apportant comme à son habitude, le stockage Cloud et/ou local sur Micro-SD (au choix) des vidéos/événements. Revue donc sur la Cell 2 du fabricant Imou, une caméra sans fil particulièrement convaincante, apportant une véritable plus-value dans le domaine des caméras 100% autonome comme nous le verrons à travers ce billet de blog.

Test : Caméra 2,5K IMOU Cell 2 | Une caméra sur batterie certifiée IP65 permettant un déploiement en extérieur.

Après avoir découvert une Imou Cruiser PTZ entièrement motorisée ayant perdu son Z (!) par absence de zoom et l’excellentissime Smart Bullet 2E apportant une belle polyvalence pour un tarif raisonnable, il était naturel que nous réitérions notre collaboration avec Imou en testant en détail la caméra Cell 2 sortie en ce tout début d’année 2022. Avec sa bouille carrée atypique qui rappelle de très loin, une Ring Stick Up CAM, la Cell 2 bénéficie d’un joli coup de crayon du fabricant avec une mention toute particulière dans sa déclinaison noire du plus bel effet. La caméra Imou Cell 2 est un produit au design minimaliste qui renouvelle les lignes vues et revues de bon nombre de ses concurrentes… Avec des dimensions s’appuyant sur les codes actuels (109 x 61 x 57mm), l’Imou Cell 2 dans son enveloppe 100% ABS n’est ni trop grosse, ni trop petite et pourra être déployée sans encombre en extérieur. Petit bémol, concernant la partie abritant le détecteur infrarouge en façade se montrant particulièrement sensible aux rayures… Au déballage, nous retrouvons le guide d’utilisateur explicite traduit dans 8 langues, les différents accessoires de montage et gabarit de pose ainsi que le câble Micro-USB pour la charge de la caméra. La mise en service s’effectue en toute simplicité comme à l’habitude des produits Imou et en quelques minutes, notre caméra se retrouve prête à être déployée en environnement hostile !

Certifié IP65 (standard qui définit l’étanchéité du produit face au corps solide et liquide), l’imou Cell 2 bénéficie d’un soin tout particulier dans la réalisation des étanchéités de par sa conception, tout en s’appuyant sur des principes fondamentaux soit, un regroupement des points d’entrées/jonctions par le bas, exception faite du capuchon de protection de l’antédiluvien connecteur micro-USB de type B, se retrouvant sur la face arrière de la caméra pour des raisons de commodité d’usage. Au dos, nous retrouvons un filetage standardisé 1/4 de pouce permettant la fixation du support de fixation, mais également, tout type de trépieds/accessoires répondant à ce pas historiquement connu sous l’appellation « Pas Whitworth »… Plus intimement connu sous la référence IPC-B46LP, l’Imou Cell 2 embarque des spécificités techniques intéressantes… On citera en premier lieu l’objectif fixe 2,8 mm grand angle, apportant un champ de vision sur 110° se montrant plutôt confortable en environnement extérieur… À titre de comparaison, Ezviz et sa eLife 2K+ tout comme l’Argus 3 2K de Reolink, se cantonnent à quelques timides 100°. Pour les meilleurs élèves, citons l’Arlo 4 et ses stratosphériques 130° apportant une vue quasi panoramique ! S’appuyant sur une résolution confortable en 2,5K soit 4 millions de pixels (Quad HD 1440p) à 15 images par seconde, l’Imou Cell 2 apporte une belle qualité d’image dans son ensemble. Des performances plutôt musclées bien épaulées par l’architecture « ARM Star » commune à la gamme de caméra du fabricant Imou. Une démonstration de force quelque peu brutale, qui pourra rapidement nuire à l’autonomie de l’Imou Cell 2 comme nous le verrons tout au long de cet article…

Test : Caméra 2,5K IMOU Cell 2 | De belles performances avec une autonomie apportant jusqu’à 6 mois en usage typique.

Retranscription plutôt fidèle à l’écran avec une colorimétrie bien gérée par la caméra Imou Cell 2 selon la luminosité environnante.

Imou nous a habitués à une qualité d’image de jour comme de nuit plutôt bonne, sans être parfaite. L’Imou Cruiser et la Bullet 2E précédemment testées en étaient les parfaits exemples. La plage dynamique du capteur de l’Imou Cell 2 se montre plutôt satisfaisante, toutefois nous avons noté que sur des jours à fort taux d’ensoleillement comme nous l’avons eu en cette fin mars, il était parfois difficile de retranscrire une image parfaite dû à une gestion des zones sombres manquant de fidélité sans hélas, aucune possibilité de correction… De nuit, la Cell 2 nous apporte la possibilité d’un éclairage 100% infrarouge (présence de deux LEDS en façade) ou, couplé intelligemment avec un spot haute luminosité. Le mode « Vision nocturne intelligente » s’appuie sur un projecteur LED « LumSpot » permettant un éclairage de la scène jusqu’à 10 mètres en cas de détection (de manière fixe ou clignotante) et/ou à la demande depuis l’application. Celui-ci permet une illumination de la scène accentuant de facto, le rendu nocturne au détriment d’une batterie qui mathématiquement risque d’en pâtir quelque peu… La promesse des 6 mois d’autonomie indiquée par le fabricant est certes, réaliste à la condition sin qua none d’une optimisation de tous les facteurs jouant sur l’autonomie et ça, ça sera une autre histoire ! Il sera donc nécessaire d’optimiser certains paramètres afin de ne pas épuiser la batterie prématurément (et de ne pas succomber à la pléthore de paramètres offerts par l’Imou Cell 2 !).

Les différents modes disponibles (mode par défaut, mode économie d’énergie, mode haute performance et mode personnalisé), permettent d’ajuster les différentes variables soit, la résolution d’image (720P, 1080P ou 4.0 MP), les temps d’enregistrements et différentes intervalles de détection… La batterie lithium-ion d’une capacité de 6000 mAh possède son propre connecteur USB de type B (à quand un connecteur Micro-USB de type C ?!) permettant une recharge indépendamment de la caméra. Un choix validé par Imou apportant un confort non négligeable et évitant les longues interruptions de service. L’usage du bus I2C pour la gestion de la batterie (intimement connu sous la référence « FRB20 »), permet de limiter la complexité des circuits électroniques participant de facto, à la miniaturisation de l’ensemble. À titre d’information, une charge complète s’effectue en 6 heures pour quelques 6 mois d’autonomie, à raison de 10 enregistrements par jour. Une très belle performance méritante d’être soulignée ! La partie audio n’est pas en reste avec une retranscription plutôt fidèle des discussions, même en environnement assez bruyant. Les échanges audio se font en temps réels avec une belle fluidité (attention à l’effet Larsen prononcé résultant d’une saturation aiguë si la caméra est trop proche du smartphone)… La sirène intégrée à notre caméra Imou Cell 2 se montre dissuasive avec un effet de surprise escompté sans pour autant être surprenante… En effet, les décibels annoncés restent quelque peu optimistes pour ne pas dire exagérer… Il est à souligner que ce type de caméras s’appuient sur leur haut-parleur dédié aux conversations pour émuler un son de sirène et en rien, n’utilise un piézo typique des sirènes d’alarme apportant une réponse acoustique bien plus forte.

« Welcome #Imou Cell 2, the newest member of the Imou #securitycamera family! 👏 Let’s see how it performed! It’s WiFi-enabled and 100% wire-free with rechargeable batteries, 4MP QHD video, and smart color night vision. Explore more in the video👇http://imoulife.com/product/detail »
Imou Global (@imouglobal_) – January 6, 2022 – Twitter

Novatrice, la Imou Cell 2 répondant à la norme Wifi IEEE802.11b/g/n/ac s’appuie au choix, sur les connectivités Wifi 2,4 GHz et 5 GHz là ou, bon nombre de ses consœurs restent cantonnées à l’usage exclusif de la bande 2,4 GHz, très plébiscitée dans le domaine de l’IoT et autres objets connectés. L’usage de ces deux bandes de fréquences se fera selon la topologie des lieux où sera implantée la caméra. En 2,4 GHz, nous bénéficions d’une meilleure couverture au détriment d’un débit moindre, allant de 450 Mb/s à 600 Mb/s. La fréquence 5 GHz permet quant à elle, de profiter d’un débit performant pouvant aller jusqu’à 1300 Mb/s. Dans les appartements, nous privilégierons l’usage de la fréquence 5 GHz moins polluée et 3 fois plus rapide là ou, en environnement plus complexe tel des murs et obstacles à franchir typique des habitations, nous nous dirigerons sans hésiter vers la traditionnelle bande 2,4 GHz… Lors de nos tests, nous restons toujours sur une méthodologie identique avec, l’usage de plusieurs points d’accès Wifi de marque UniFi UAP-AC-PRO associé à une passerelle « DreamMachine » du même fabricant, apportant un monitoring précis et permettant de facto, de garder une certaine impartialité lors de nos tests. Dans notre cas, sur une période de 26 jours, nous n’avons constaté strictement aucune coupure Wifi entre notre caméra Imou Cell 2 et l’ensemble de nos points d’accès ce qui se montre plutôt positif pour la pérennité sur le long terme.

Test : Caméra 2,5K IMOU Cell 2 | Un stockage des vidéos au choix sur le Cloud et/ou, sur carte Micro-SD 32 GB.

Vue éclaté des différentes pièces qui composent l’Imou Cell 2 avec un niveau de qualité perceptible dans les moindres détails.

Comme à son habitude, le fabricant Imou apporte une certaine liberté à ses utilisateurs en proposant au choix, un stockage interne sur Micro-SD (carte 32 Gb présente nativement) et/ou délocalisé sur ses services Cloud. L’utilisation d’une carte micro SD de capacité supérieure à celle livrée ne présentera que peu d’intérêt au vu de la légèreté des flux vidéo (10 Mo pour 1 minute environ). Cette allègement massif du poids des fichiers, s’appuie sur l’encodage H.265 réduisant d’environ 50% la bande passante des flux vidéo… Les services sur le nuage baptisés « Imou Protect » s’appuient sur des Datacenters (Amazon Web Services, Alibaba Cloud, Microsoft Azur…) garant d’une conformité au règlement général de la protection des données (RGPD). Bien que facultatif, le recours aux services Cloud améliore drastiquement la sécurité, en délocalisant les enregistrements vidéo et prend ainsi tout son sens dans l’hypothèse d’un vol ou défaillance d’une caméra. L’enregistrement des flux vidéo s’appuie sur un chiffrement de bout en bout, avec des possibilités d’enregistrement allant de 3 à 30 jours selon le plan sélectionné. Imou Protect apporte également des possibilités de décentralisation de ses services en proposant des fonctionnalités de détection intelligente même pour des caméras de surveillance n’étant pas équipées nativement de cette technologie. Les plateformes VSaaS tirent pleinement profit de l’IA et de l’IoT comme nous l’avions vu en 2020 dans cet article dédié aux plateformes VSaaS

La partie détection de notre caméra sans fil Imou Cell 2 s’appuie sur des fonctionnalités d’intelligence artificielle en association avec un traditionnel capteur infrarouge. Une composition brillante, permettant d’exceller et ainsi, de fiabiliser la détection de jour comme de nuit. Le capteur infrarouge passif « Digital P824M » du fabricant Shanghai Nicera Sensor apporte une détection fiable, réagissant au rayonnement infrarouge tel un classique capteur anti-intrusion équipant les systèmes d’alarme. Toutefois, il est tout à fait possible de délimiter une zone d’activité et de régler la sensibilité ce qui permet de bénéficier d’un niveau de détection particulièrement satisfaisant, capable de différencier une présence humaine d’un simple mouvement de branche à contrario d’un détecteur volumétrique quelque peu binaire ! Une mise en œuvre plutôt bien maitrisée par le fabricant, sans pour autant exclure tout risque de faux positif ! Pour clore, nous soulignerons la présence d’un masque de confidentialité qui pourra être activé/désactivé depuis l’application (disponible sur iOS & Android) ou, depuis les scénarios, paramétrables à souhait.

Test : Caméra 2,5K IMOU Cell 2 | Conclusion, polyvalente à souhait, la IMOU Cell 2 se montre relativement complète.

Avec la Cell 2, Imou se positionne enfin sur le segment des caméras 100% sans fil dominé actuellement par la Nest Cam Batterie, l’Ezviz BC1C 2K+, la Reolink Argus 3 Pro ou encore, l’Arlo Pro 4 pour ne citer qu’elles… Marque issue du vaisseau mère Dahua (second mondial de la vidéosurveillance), Imou n’est plus une jeune marque à son coup d’essai et propose comme à son habitude, un produit abouti et performant sans pour autant être parfait dans sa globalité. Nous avons apprécié la polyvalence de la Caméra Imou Cell 2 avec une liberté de personnalisation, le choix d’un stockage sur Micro-SD et/ou cloud, la qualité d’image de jour comme de nuit, exception faite aux zones d’ombres n’étant pas toujours bien gérées. L’autonomie de 6 mois promise par le fabricant est tout à fait réaliste, sous réserve d’un paramétrage adapté. Pour ceux, qui utiliseraient leur Imou Cell 2 en extérieur dans des endroits générant de nombreuses détections, nous recommandons l’usage d’un petit panneau solaire (FSP10-Imou) qui comblera aisément toute baisse de la charge… Pour continuer dans la partie élogieuse de cette revue, citons la partie détection s’appuyant sur un classique capteur infrarouge combiné à l’intelligence artificielle participant efficacement à la chasse aux faux positifs ! Le projecteur à LED permet quant à lui, de bénéficier de nuit sur de courtes distances, d’une image couleur apportant un certain niveau de qualité méritant d’être souligné… Les « règles intelligentes » entièrement personnalisables, permettent d’exécuter automatiquement des commandes préprogrammées telles, l’activation ou non des notifications, de la détection de mouvement ou encore, du mode de confidentialité qui pourra être conjointement utilisé avec les fonctionnalités avancées dites de « Geofence ». Geofence permet l’élaboration d’un périmètre virtuel autour de votre habitation. Cette fonctionnalité permet ainsi d’activer ou, de désactiver automatiquement lors de vos départs ou arrivées, une règle intelligente préalablement créée en s’appuyant sur la localisation de votre Smartphone. Au chapitre des regrets, nous soulignerons l’absence de protection sur le dessus de la caméra Imou Cell 2 ce qui de facto, aura pour conséquence une exposition de l’objectif aux aléas météorologiques pouvant nuire à la qualité d’image. Enfin, nous aurions apprécié une possibilité d’enregistrement continue et non sur détection de mouvement des flux vidéo. Un souhait égoïste qui reconnaissons-le, aurait totalement annihilé l’autonomie de l’Imou Cell 2 ! Compatible avec les assistants vocaux Alexa et Google Home, la caméra Imou Cell 2 un produit que nous pris plaisir à tester avec certes, une préférence pour les produits filaires permettant d’apporter plus de fonctionnalités !

  • Plus d’informations : www.imoulife.com/fr

test-camera-2-5-k-imou-cell-2-une-camera-couleur-sans-fil-sur-batterie
REDACTION :

Féru des nouvelles technologies, tout en possédant une fibre "RetroGeek" je suis spécialiste depuis plus de 10 ans dans le domaine de la sureté électronique. Autodidacte et perfectionniste avec moi-même, mon métier, au contact des hommes & des machines est la source de mes inspirations.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre email ne sera pas visible à la publication. Les champs marqués d'un * sont obligatoires

Nom *

Email *

Site internet

Commentaires récents

  • Perso j’ai installer mon kit le weekend dernier et c’est vraiment top ! 1 HUB2 Plus, 7 MotionCam, 5 MotionCam outdoor, 2 KeyPad Plus, 2 StreetSirene, 2 HomeSirene, et 11 DoorProtectPlus. Tout fonctionne vraiment bien et l’application est vraiment simple à utiliser. La seul chose qui je regrette c’est les home sirène car elle ne sonnes pas vraiment fort.

    by karm mathieux Test : Ajax Hub, Hub 2, Hub 2 Plus | Une alarme certifiée EN 50131 aboutie et performante

  • Bonjour, Votre article est super, merci ! Je suis installateur de visionic ou Dsc depuis quelque temps et je trouve ces centrales fiables. Mon seul regret et qu’il n’est pas possible de mettre à jour le système soi-même. Cependant, en fouillant sur le net, je suis tombé sur ce site : ais-security.be/manuels-et-docs/PowerManage_Form_R1214_F.pdf qui semble mettre à disposition un serveur powermanage. Qu’en pensez-vous ?

    by Moacc955 Test : Alarme Visonic Powermaster 30 G2 certifiée NF&A2P type 2 Alarme sans fil radio Tyco